Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 18:38

Comment prendre pied dans la journée qui commence quand, au réveil, on sort d’un rêve où l’on s’est senti mourir tandis que l’on implorait le destin de surseoir encore, le souffle court déjà et le lent engourdissement létal figeant le corps entier:

"Non! pas maintenant… j’ai encore tant de choses à faire…"?

L’on s’éveille pourtant, mais avec le sentiment aigu, plus aigu qu’il ne l’a jamais été même au plus noir des deuils, des peurs et des déprimes, que la mort est imminente, là derrière la porte de la chambre que l'on va bientôt ouvrir sauf à rester terré sous ses draps…  

 

L’on s’éveille en effet, mais paralytique, vidé de tout désir, déserté par toute envie de "faire" et même de penser, de mettre en branle fût-ce un seul neurone. Comme si réduire au silence son corps en ne bougeant pas et son esprit, son cœur – son âme – en cessant de vouloir, de raisonner, pouvait en quelque manière stopper le cours du temps, ce flux mortifère qui entraîne vers l’abîme inexorablement, quoi qu’on fasse.
Croire cela est aussi naïf que de s’imaginer acquérir autant de sursis supplémentaires avant de rencontrer les ciseaux d’Atropos qu’on laisse d’actes, de projets en suspens à la fin de chaque jour. Sans doute cette idée, qui relève de la superstition, est-elle à l’origine de toutes les procrastinations…

 

C’est du moins, au sortir de ce rêve, l’angle sous lequel j’ai regardé le monceau d’inachèvements en tous genres qui encombrent mes tiroirs, mes fonds de placards… et mes pensées. Projets ou objets, des choses commencées, entrevues, désirées puis laissées à l'abandon, inabouties – et bien cachées – se sont amoncelées, pourrissant à mon insu mais, au bout du compte, dégageant de ces fétidités auxquelles je ne peux plus rester sourde. 

 

Cet éclair de lucidité me vaudra-t-il de ne plus "inagir" indéfiniment? Car enfin, il serait temps pour moi de comprendre – de comprendre vraiment, et non plus dans le seul ordre du raisonnement intellectuel qui en fait n’engage aucunement ma personne dans sa totale réalité ontologique, qu’au geste sécant de l’Impitoyable il n’existe aucune parade – ni prière, ni rituel propitiatoire… rien. RIEN. Et surtout pas ces minables expédients superstitieux auxquels je ne parviens pas à me soustraire.

 

 

les-tresors-caches.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Terres nykthes
  • : Ce blog au nom bizarre consonant un rien "fantasy" est né en janvier 2009; et bien que la rubrique "archives" n'en laisse voir qu'une petite partie émergée l'iceberg nykthéen est bien enraciné dans les premiers jours de l'an (fut-il "de grâce" ou non, ça...) 2009. C'est un petit coin de Toile taillé pour quelques aventures d'écriture essentiellement vouées à la chronique littéraire mais dérivant parfois - vers où? Ma foi je l'ignore. Le temps le dira...
  • Contact

Aux Manettes...

  • Yza
  • Entre littérature et arts visuels, à la poursuite des ombres, je cherche. Parfois je trouve. Souvent c'est à un mur que se résume le monde... Yza est un pseudonyme, choisi pour m'affranchir d'un prénom jugé trop banal mais sans m'en écarter complètement parce qu'au fond je ne me conçois pas sans lui
  • Entre littérature et arts visuels, à la poursuite des ombres, je cherche. Parfois je trouve. Souvent c'est à un mur que se résume le monde... Yza est un pseudonyme, choisi pour m'affranchir d'un prénom jugé trop banal mais sans m'en écarter complètement parce qu'au fond je ne me conçois pas sans lui

Recherche

Articles Récents

  • Evanescences
    Revenir à la vie en "écrivant sur"... J'y crois, dur comme fer, dès que j'ouvre un livre. Très vite naissent, plus ou moins fragmentaires, des pensées que je verrai s'infirmer ou se confirmer au fil des pages en tout cas se compléter, s'affiner, se développer...
  • Où donc...
    ... ma façon de lire qui fait foisonner les idées, les mêle d'émotivité et d'intuitions plus ou moins floues puis qui parvient sans trop de peine à organiser tout cela en pensée articulée, toute prête à impulser un geste scriptural suffisamment sûr pour...
  • Retour aux chroniques...
    Enfin... timide retour: le vrai, celui qui signifie des publications assez régulières et consacrées à des livres, des spectacles ou des expositions, s'est amorcé il y aura bientôt un an sur k-libre . Il s'est interrompu depuis plus d'un mois, les ouvrages...
  • Emergence
    Depuis janvier à nouveau le désert, l'immense désert de silence au bord de nuits qui n'en finissent pas d'être ombres profondes, abîmes parcourus de tourmentes malgré ici ou là quelques trouées de lumière qui empêchent l'absolue déréliction de submerger...
  • Inactualité...
    Au printemps 2021, histoire de retrouver un peu d'oxygène mental grâce à l'écriture mais n'ayant plus aucune motivation pour me risquer aux «introspcopies», et pas davantage pour muser en «petites errances», je me suis dit que la meilleure voie était...

Pages