Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 10:21

Une fois n'est pas coutume, ces "billets" vont me servir d'exutoire à la forte colère qui m'a saisie récemment devant le journal télévisé. Je n'écris presque jamais en réaction à l'actualité alors même que chaque jour elle me donne cent raisons de m'indigner. Je préfère d'ordinaire dépenser ailleurs l'énergie que me demande l'écriture. Mais là, les mots se sont imposés d'eux-mêmes, sans que j'aie à les prier trop longtemps de bien vouloir se présenter, s'ordonner et se constituer en texte acceptable. Comment refuser pareil cadeau... ? 
Il ne s'agit pas cependant des prochaines fêtes de Noël. Mais de la grippe A et de cette campagne de vaccination massive lancée par le gouvernement qui, en fait, tient plutôt de la "terrification" collective.

Lorsque survient un événement véritablement dangereux, il me semble que les autorités tâchent d'abord de rassurer la population afin d'éviter les mouvements de panique. Au point que l'on ment de façon éhontée quant à l'absence de danger - souvenez-vous de Tchernobyl, et du nuage radioactif qui se serait miraculeusement arrêté à la frontière franco-allemande pour ne contaminer les végétaux que d'un seul côté du Rhin - le côté allemand bien entendu... Ici au contraire, notre chère ministre joue la carte de la peur - non, de la terreur... Je ne parviens pas à oublier les arguments qu'elle a développés devant les micros des journalistes pour inciter les ados récalcitrants à se faire vacciner... "Je voudrais pouvoir les amener dans les services d'urgence où sont hospitalisés des jeunes de leur âge et leur montrer les poumons irrémédiablement ravagés par le virus de la grippe H1N1..." a-t-elle dit en substance. Après de tels propos, que penser des médecins qui eux tempèrent les frayeurs et parlent d'une grippe très contagieuse mais à peine plus dangereuse que les grippes saisonnières???

Ce qui m'a le plus choquée, ce sont ces reportages montrant complaisamment les interminables files d'attente aux portes des centres de vaccination, soutenant la comparaison avec les fameuses queues devant les magasins d’alimentation de l’ex-URSS. Des cohortes de femmes enceintes et de tout jeunes enfants, engoncés dans leurs manteaux et leurs écharpes faisant le pied de grue depuis plusieurs heures dans le froid et l'humidité - des personnes soi-disant prioritaires parce que plus fragiles sur le plan immunitaire, et qu'on laisse ainsi poireauter dans la froidure ! Je suis prête à parier que parmi tous ces gens, beaucoup paieront leur immunité contre la grippe A par une bonne vieille pneumonie de derrière les fagots – ou du moins par un gros rhume, si ce n’est par une attaque de la grippe contre laquelle ils sont venus se faire vacciner puisque le vaccin n’est efficace que 15 à 20 jours après l’injection. C’en est risible à force d’être révoltant. Mais il est tout de même curieux que l’on diffuse ici et là des sondages montrant qu’une majorité de gens restent réfractaires à la piqûre antigrippe. Comment se fait-il alors que les centres de vaccination soient à ce point saturés et engorgés ?

Le plus sournois, dans cette histoire virale, est qu’on ne cesse en décembre de nous bassiner avec la recrudescence de la pandémie qui connaîtrait paraît-il son premier pic d’agressivité et que, dans le même temps, on nous prévient que l’objectif consistant à "vacciner tous les Français" ne sera atteint qu’en février 2010 ! Autrement dit mes agneaux – mais nos chers gouvernants évidemment se garderont bien de dire les choses aussi crûment – si vous n’êtes ni femme enceinte, ni enfant en bas âge, ni fragilisé par telle ou telle pathologie, ni senior de plus de 70 ans et si, adulte moyen en bonne santé, vous ne faites pas partie des "personnels prioritaires", vous avez dix fois le temps de crever de la méchante grippe avant de recevoir votre bon de vaccination… Ce qui revient ni plus ni moins à annoncer, à mots couverts, une prochaine chute notable de la population française puisque face à un virus que l’on s’efforce de présenter comme digne du germe de la peste noire qui fit ses ravages au Moyen Age, on ne peut vacciner à temps qu’un tout petit nombre de personnes.
Et comme si cette brochette de comportements officiels affligeants ne suffisait pas on assiste à la propagation de contre-informations pour le moins douteuses – par exemple telle autorité médicale prétendant que l’on se prémunit contre la grippe A par l'ingestion de fortes doses de vitamine D3 (évidemment sous forme de compléments alimentaires en gélules, qu’il faut se dépêcher d’acheter…), ou bien cette ancienne ministre de la Santé finlandaise avançant sans sourciller que la campagne de vaccination, eu égard à la dangerosité du substrat vaccinal, ne vise rien moins qu’à éradiquer une bonne partie de l’humanité… "ils veulent réduire la population mondiale…" Ils ? Qui ça ? Les Men in black ? Les petits hommes gris sortis tout droit d’X-Files ? De soi-disant comploteurs mondiaux qui seraient nos "vrais" dirigeants et décideraient dans l’ombre qui doit survivre et qui doit mourir avant son heure ?


Les promoteurs du vaccin autant que ses détracteurs entretiennent une indécente psychose de la peur. Et la peur étant l’une des moins bonnes conseillères qui soit, je pense surtout que tout ce brassage a d’abord pour but de saper, chez le plus de gens possible, l’esprit critique et l’aptitude à la réflexion. Ces facultés étant déjà trop peu répandues, il y a fort à craindre qu'elles se raréfient encore au sortir de tout cela, et que nombre d'entre nous se retrouvent avec leur raison en capilotade, leur libre-arbitre abîmé d'autant. Heureusement, certains échos donnent à penser qu'il existe une résistance vive à cette vaste entreprise de moutonnage et de lobotomisation généralisés - qui n'est bien sûr pas la première ni la pire du genre et ne sera hélas pas la dernière. Ce n'est pas encore aujourd'hui que l'on désespèrera tout à fait de l'être humain...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Yza - dans Billets
commenter cet article

commentaires

Nab 05/12/2009 21:11


Merci Yza pour ces quelques mots qui expriment si bien mon ressenti face au battage actuel.

Gros bisous ensoleillés


Yza 06/12/2009 14:28


Ah...un peu de soleil... et un signe d'amitié qui font vraiment beaucoup de bien parce qu'ici à Créteil, le vent et le pluie ajoutent au battage médiatique un joli raffut en faisant jacasser les
stores de plastique...


Présentation

  • : Terres nykthes
  • : Ce blog au nom bizarre consonant un rien "fantasy" est né en janvier 2009; et bien que la rubrique "archives" n'en laisse voir qu'une petite partie émergée l'iceberg nykthéen est bien enraciné dans les premiers jours de l'an (fut-il "de grâce" ou non, ça...) 2009. C'est un petit coin de Toile taillé pour quelques aventures d'écriture essentiellement vouées à la chronique littéraire mais dérivant parfois - vers où? Ma foi je l'ignore. Le temps le dira...
  • Contact

Aux Manettes...

  • Yza
  • Entre littérature et arts visuels, à la poursuite des ombres, je cherche. Parfois je trouve. Souvent c'est à un mur que se résume le monde... Yza est un pseudonyme, choisi pour m'affranchir d'un prénom jugé trop banal mais sans m'en écarter complètement parce qu'au fond je ne me conçois pas sans lui
  • Entre littérature et arts visuels, à la poursuite des ombres, je cherche. Parfois je trouve. Souvent c'est à un mur que se résume le monde... Yza est un pseudonyme, choisi pour m'affranchir d'un prénom jugé trop banal mais sans m'en écarter complètement parce qu'au fond je ne me conçois pas sans lui

Recherche

Articles Récents

  • Voir ou ne pas voir...Chercher à voir ou pas...
    . .. ou les scories d'une sortie photo ratée – ratage relatif puisqu'il en sort ce qui suit. Dimanche 8 octobre. La lumière est belle sous les gris en tumulte du ciel parfois liserés d’un mince rehaut de clarté jaunâtre. Le temps est calme, à peine froissé...
  • In extremis
    Plus que quelques heures avant que soit irrémédiablement (vous entendez? —diablement! et en effet c’est bien de malignité qu’il s’agit quand s'évoque l'implacabilité du temps passant) consommé ce dernier jour de septembre et rien encore n'a été déposé...
  • Rétro-journal sarladais en ... épisodes
    ÉPISODE 2 Vendredi 4 août18 heures. Dans une heure débutera la représentation au Plantier. La chaleur est écrasante et le ciel d’un bleu obstiné, têtu. Le soleil, à 19 heures, sera encore assez haut pour faire taire les ombres qui pourtant s’allongent...
  • Petite pensée déprimée
    Trouver le chemin qui mène du percept, ou de la pensée, au texte puis en couvrir la distance de bout en bout… cela m’est chaque jour plus difficile. Et je ne fais guère plus que rêver mes phrases au lieu de les écrire – rêvées, encore intangibles, elles...
  • Rétro-journal sarladais en … épisodes
    La 66e édition du Festival des jeux du théâtre de Sarlat s'est achevée le samedi 5 août. Dès le lendemain s'esquissait quelque chose qui semblait bien se tenir au long d'une ligne d'écriture qui ne demandait qu'un peu de constance pour se réaliser en...

Pages