Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 13:42

Hier samedi 4 décembre série de retrouvailles amicales autour de la mémoire de Pierre-Guillaume de Roux... En m'éloignant du lieu de rendez-vous je lève la tête sans que je puisse - même a posteriori, donc après avoir pris ce temps dont j'aime tant m'emparer pour fouiller les arrière-fonds d'un geste, d'une pensée, et arpenter ainsi ces méandres obscurs qui mènent à eux - expliquer pourquoi, à ce moment précis j'ai regardé vers le haut alors que je faisais simplement demi-tour pour gagner la station de métro la plus proche. Mais à peine avais-je les yeux levés que je voyais cette pièce de street art qui m'a paru aussitôt être en résonance avec les circonstances que je traversais et les pensées qui les accompagnaient (pensées profuses et indémêlables mais auxquelles s'associaient les notions d'essor, de laisser-partir, d'à-venir dégagé placé sous le signe du beau et de l'harmonieux comme me le soufflerait, par exemple, un fugace rayon de lumière frappant une transparence florale: je venais de côtoyer de belles personnes, et d'évoquer avec elles un ami).

Je sors mon Galaxy et je capte, comme je le fais si souvent chaque fois que je vois. Une seule prise. Je n'en vérifie même pas la qualité, je ne la double pas: c'est un one shot, en harmonie avec la rapidité, la force de la fulgurance visuelle et mentale qui est survenue et ne se modifie pas.

Fugacéphémérité !

Plus tard je verrai bien que la qualité est médiocre, que l'image manque de netteté. Pourtant je la conserve, mieux: je l'insère ici, à titre illustratif comme si elle méritait d'être exposée. C'est que les lignes fuyantes pas vraiment voulues et ce ciel [qui] est par-dessus le toit me semblent souligner, appeler l'envol de l'oiseau, et que le flou lui-même peut passer pour un bougé qui serait celui de l'envolé...

Mais ce n'est là que littérature, du texte déversé par-dessus une image qui sans lui n'aurait aucune valeur, privée de son sens par son manque de qualité photographique...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Terres nykthes
  • : Ce blog au nom bizarre consonant un rien "fantasy" est né en janvier 2009; et bien que la rubrique "archives" n'en laisse voir qu'une petite partie émergée l'iceberg nykthéen est bien enraciné dans les premiers jours de l'an (fut-il "de grâce" ou non, ça...) 2009. C'est un petit coin de Toile taillé pour quelques aventures d'écriture essentiellement vouées à la chronique littéraire mais dérivant parfois - vers où? Ma foi je l'ignore. Le temps le dira...
  • Contact

Aux Manettes...

  • Yza
  • Entre littérature et arts visuels, à la poursuite des ombres, je cherche. Parfois je trouve. Souvent c'est à un mur que se résume le monde... Yza est un pseudonyme, choisi pour m'affranchir d'un prénom jugé trop banal mais sans m'en écarter complètement parce qu'au fond je ne me conçois pas sans lui
  • Entre littérature et arts visuels, à la poursuite des ombres, je cherche. Parfois je trouve. Souvent c'est à un mur que se résume le monde... Yza est un pseudonyme, choisi pour m'affranchir d'un prénom jugé trop banal mais sans m'en écarter complètement parce qu'au fond je ne me conçois pas sans lui

Recherche

Articles Récents

  • Inactualité...
    Au printemps 2021, histoire de retrouver un peu d'oxygène mental grâce à l'écriture mais n'ayant plus aucune motivation pour me risquer aux «introspcopies», et pas davantage pour muser en «petites errances», je me suis dit que la meilleure voie était...
  • Brève convergence solaire
    Vendredi 31 décembre, dernier jour de l'année. Il ne me viendrait pas à l'idée de prononcer l'une ou l'autre de ces formules consacrées pour accueillir une année nouvelle. Comment oser dire, écrire le sempiternel "bonne et heureuse année" – même si l'on...
  • Déchiquettements intérieurs
    Comme la «quotidienneté ou presque» de ces épinglettes a été vite remisée au magasin des vœux pieux! Ma volonté de constance minimale aura été bien rapide à fondrer* et à s'engluer dans d'innombrables morosités. Intérieures et profondes, noyées d'obscurité,...
  • Essor
    Hier samedi 4 décembre série de retrouvailles amicales autour de la mémoire de Pierre-Guillaume de Roux... En m'éloignant du lieu de rendez-vous je lève la tête sans que je puisse - même a posteriori, donc après avoir pris ce temps dont j'aime tant m'emparer...
  • Pour toi maman
    Cette photo de rose que j'avais choisie pour la soumettre au jury de Photovision lors des sélections pour l'exposition "Sur tous les tons", en pensant à toi et au jeu auquel nous jouions toutes les deux quand j'étais enfant, pendant les longs trajets...

Pages