Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 10:30
Sens évanescent(s)

3 mai...

J’entendais dimanche à la radio quelques bribes d’un discours prononcé lors d’un «banquet républicain» par certaine candidate aux prochaines élections présidentielles françaises. De sa voix de stentor qui a dû faire plier les micros devant elle, elle a promis, si mes souvenirs ne me trompent pas, de conduire la France «vers des sommets inatteignables». Sans se rendre compte à l’évidence que, par cet adjectif, elle signalait l’impossibilité même de satisfaire l’ambition énoncée – et à en juger par l’ovation qui a salué cette sortie, le public a été aussi sourde qu’elle à l’incohérence, croyant entendre ce qu’il souhaitai entendre et que manifestement l’oratrice souhaitait dire mais qu’elle n’a pas effectivement dit. Eût-elle remplacé les «sommets inatteignables» par des «sommets jusqu’alors jamais atteints» et l’énormité risible devenait envolée lyrique… à un adjectif près, voilà en toute logique une petite phrase promise à quelque bêtisier.

Ce n’est là qu’un minuscule exemple retenu parmi les innombrables saillies qui chaque jour me font me demander si les locuteurs dont les propos me parviennent ou les scripteurs dont j’ai les textes sous les yeux entendent vraiment les mots qu’ils utilisent tant les contresens, les aberrations et les boulettes pullulent – j’évoque ici uniquement ceux qui sont perceptibles à la première écoute, à la première lecture… je n’ose imaginer jusqu’où irait leur prolifération dès lors que je gratterais un tant soit peu la couche superficielle du premier abord. Je salue au passage ces décrypteurs de génie qui, de temps à autre, lucioles dans l’obscurité du verbe bourdonnant, procèdent magnifiquement à ce type d’abrasion langagière quand ils dissèquent les discours dont notre environnement est saturé…

L’on dira tout de même à la décharge des destinateurs qu’ils n’ont pas face à eux beaucoup de destinataires vigilants qui pourraient, par leurs réactions, leur corriger l’entendement: force est de constater que ces effets de langage pas toujours involontaires, au mieux comiques, au pire révoltants, tombent dans des oreilles de grands malentendants qui, flottant dans l’imperception généralisée, perçoivent trop rarement le ridicule ou le scandale.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Terres nykthes
  • : Ce blog au nom bizarre consonant un rien "fantasy" est né en janvier 2009; et bien que la rubrique "archives" n'en laisse voir qu'une petite partie émergée l'iceberg nykthéen est bien enraciné dans les premiers jours de l'an (fut-il "de grâce" ou non, ça...) 2009. C'est un petit coin de Toile taillé pour quelques aventures d'écriture essentiellement vouées à la chronique littéraire mais dérivant parfois - vers où? Ma foi je l'ignore. Le temps le dira...
  • Contact

Aux Manettes...

  • Yza
  • Entre littérature et arts visuels, à la poursuite des ombres, je cherche. Parfois je trouve. Souvent c'est à un mur que se résume le monde... Yza est un pseudonyme, choisi pour m'affranchir d'un prénom jugé trop banal mais sans m'en écarter complètement parce qu'au fond je ne me conçois pas sans lui
  • Entre littérature et arts visuels, à la poursuite des ombres, je cherche. Parfois je trouve. Souvent c'est à un mur que se résume le monde... Yza est un pseudonyme, choisi pour m'affranchir d'un prénom jugé trop banal mais sans m'en écarter complètement parce qu'au fond je ne me conçois pas sans lui

Recherche

Articles Récents

  • Voir ou ne pas voir...Chercher à voir ou pas...
    . .. ou les scories d'une sortie photo ratée – ratage relatif puisqu'il en sort ce qui suit. Dimanche 8 octobre. La lumière est belle sous les gris en tumulte du ciel parfois liserés d’un mince rehaut de clarté jaunâtre. Le temps est calme, à peine froissé...
  • In extremis
    Plus que quelques heures avant que soit irrémédiablement (vous entendez? —diablement! et en effet c’est bien de malignité qu’il s’agit quand s'évoque l'implacabilité du temps passant) consommé ce dernier jour de septembre et rien encore n'a été déposé...
  • Rétro-journal sarladais en ... épisodes
    ÉPISODE 2 Vendredi 4 août18 heures. Dans une heure débutera la représentation au Plantier. La chaleur est écrasante et le ciel d’un bleu obstiné, têtu. Le soleil, à 19 heures, sera encore assez haut pour faire taire les ombres qui pourtant s’allongent...
  • Petite pensée déprimée
    Trouver le chemin qui mène du percept, ou de la pensée, au texte puis en couvrir la distance de bout en bout… cela m’est chaque jour plus difficile. Et je ne fais guère plus que rêver mes phrases au lieu de les écrire – rêvées, encore intangibles, elles...
  • Rétro-journal sarladais en … épisodes
    La 66e édition du Festival des jeux du théâtre de Sarlat s'est achevée le samedi 5 août. Dès le lendemain s'esquissait quelque chose qui semblait bien se tenir au long d'une ligne d'écriture qui ne demandait qu'un peu de constance pour se réaliser en...

Pages